左丘梦榀
2019-09-13 07:23:13

Économie。 L'INSEE publie aujourd'hui ses tableaux de l'économiefrançaise。 Lamontéedesrisques est de plusenadéportéedesgrandes entreprises verslesménages。

Le visage de la France asensiblementchangésuuis2002,comme le montrent les Tableaux del'économiefrançaise(édition2006)que publie l'INSEE aujourd'hui。 Le recueil de deux美分页面,财产报告,地区报告,地区报告:Territoire et population,Sociétéetmodes de vie,Emplois et revenus,Économieetfinance,Systèmeproductif。 L'ensemblelaisseapparaîtredes修改assez sensibles,depuis cinq ans,desdonnéeséconomiques,financièresetsociales dans l'Hexagone,au point que l'année2006semble confirmer de profondes mutation。

Il yabiensûrlechocdémographique,qui se profile avec un tauxdenatalitéquine cesse de diminuer。 De 13,1,1000居民2000年,ilestpasséà12,7en 2005. La pyramidedesâgesenFrance ne cessedes'élargirauprofit des classes lesplusâgées。 Les personnes de 75 ans et plus continue leur ascension au pointdereprésenter,selon les calculs pour 2006,8,2%de la population en France(contre 7,2%en 2000)。 Dans un effet de ciseaux,les moins de 20 ansnereprésententandque 24,8%en 2006(contre 25,6%en 2000)。 L'enjeu du vieillissement et du resserrement de la population active est tel qu'il nourrit aujourd'hui avec forceledédatpolitico-économique。 La droite y apportesesréponses,par exemple en faisant de l'immigration«choisie»ou de l'allongement de la vie au travail quelques-uns de ses chevaux de bataille。

Les documents de l'INSEEmontrentégalementunfortédédedementmentdes entreprises de2001à2004。En sens inverse,la dettedesménagesexloze(voir graphique)。 Alors que le taux d'endettementdesocociétésinfinancièresdambede 111%en2001àminsde 106%en 2004,l'endettementdesménagess'accélèrenettement,de moins de 54%à60%surlacémepériode。 La hausse de l'encoursdescréditsauxménagesaffnesurtout l'habitat。 Surfant sur la baisse nominale des taux d'intérêt,l'encoursdesprêtsimpuliliersgrimpe de 386 milliards d'euros en2003à504milliards en 2005. La hausseattenneégalementlescréditsdetrésoreriequisemblent,en quelque sorte,prendre le relais des revenus salariaux dans lesoutienàlaconsommation。 L'évolution,en euros constants,des salaires moyenslaisseapparaîtreunenettedégradation。 Aprèsavoirconnu des taux de croissance positifs entre 1997 et 2001(exceptée2000),l'évolutiondessalaires nets estconstammentnégativede2002à2004(voir graphique)。 Làaussi,les sources de financementdesménagesontde moins enmoinsécurisées。 La part des heuressupplémentaires,des primes etdescomplémentsdesalaires dans la masse salariale brute moyenne est de 13%en 2004,augmentant pourlatroisièmeannéeconsécutive。 Commereéponseàlafragilisation des revenus,l'économiefrançaisesetourne de plus en plus verslessàbascoûts。 Avec un solde commercial quideségradefortementdepuis 2003,les importsation en provenance d'Europe centrale et de l'Est bondissent de 27%comme celles en provenance de la Chine,sures secteurs comme letextileétantpartulièrementtouchés。 Lestableauxlivrésparl'INSEE laissentdoncapparaîtreuneocociétéoàlamontéedesrisquesestdéportéeverslesménagesetlessalariés。

SébastienGanet